samedi 28 juillet 2012

Des raisons de ne pas être nostalgique ~#1 : le Yamaha PSR-70

On me reproche souvent d'être trop nostalgique. Mais quand je dis souvent, c'est réellement fréquement, pour ne pas dire quotidiennement. Vieux dessins, vielles cassettes, etc. je garde tout et protège tels une mère aigle, ma hantise du débarras poussant le vice jusqu'a garder mes vieux ticket de caisse [mais si, avouez-le que vous avez déjà fais la même, de peur que la police frappe à votre porte et que vous n'avez pas d'alibi solide, à l'instar du pauvre criminel dans NCIS dont vous vous foutiez de sa gueule quand c'était pas votre tour ahahaha].
Du coup j'accumule les choses, dans des cartons, dans des placard, dans des cahiers, bref partout où je peux stocker. Je me jette pas la pierre évidement, de une car je me juge trop beau pour être lapidé et éraflé des joues, mais aussi parce ainsi j'ai pu garder un tas de trucs intéressant.

Mais quelques fois on ferait mieux de s'abstenir de cette boulémie nostalgique, et le Yamaha PSR-70 en est une parfaite illustration.

L'un de mes hobby est la musique et en jouer. Donc j'ai une jolie basse (Squier... c'est bon c'est dit vous pouvez fuir !), et j'aime beaucoup les synthétiseurs, que je joue à un niveau de complet amateur. Donc bien que je rêve de machines comme le SCI Prophet 5, ou le Korg MicroKorg XL pour parler d'un modèle plus récent, mon petit budget m'astreint à me contenter de ce que j'ai... donc le PSR-70 que m'a offert mon regretté oncle il y a une dizaine d'année, trouvé à 5€ à la Trocante.

Alors pour ceux qui connaissent pas le PSR-70... et ils sont... nombreux, pour ne pas dire la totalité, je vais faire un petit topo. Nous sommes en 1985 (- 5 avant Wahid Saïdi), deux ans auparavant Yamaha avait lancé avec succès son DX-7, un synthétiseur révolutionnaire qui fonctionnait avec une matrice numérique (FM) qui a enterré les machines américaine qui étaient analogique. Après c'est a l'appréciation de chacun, mais, bien que j'aime bien, personnellement je préfère le bon son analogique plein d'expressivité. Mais tel est pas le propos, et Yamaha a donc inondé le paysage musical avec ses electric piano ou london bell omniprésent dans les tubes de la fin des années 80 (oh mais on avait dit pas d'avis personnel !)
Fort de ce succès, Yamaha a décliné sa technologie dans d'autres machines, comme le keytar KX5 ou des "claviers arrangeurs" que sont les Portanote, dont en fait parti le PSR-70 et qui fait figure des Clavinova modernes.


Voici le petit Yam' chez moi, au coté du non moins daubé Botempi

Bien entendu, dans la mesure où c'est une machine adressé au grand public (comprenez par là : le business man qui touche du piano tous les 36 du mois ou le père de famille qui bande à l'idée de faire jouer Happy Birthday à ses enfants lors de la prochaine réunion familial), le PSR-70 n'a pas autant de fonctionnalités que son grand frère DX-7 et donc exit les réglages d'agorythme, d’oscillateurs ou autres attributs d'un synthé. Après tout c'est un clavier arrangeur.


Mais ca n'explique pas en quoi il est "décevant"... eh bien le mieux est de l'expliquer en plusieurs points !

Petit truc qui fait bien chier #1 : le Yamaha PRS-70 est un vrai sapin de Noël

Allumons donc notre petit machine. Contrairement aux machines américaine, il y a pas besoin de grosses alimentations ni de gros swich, et encore moins de mise en température. Tant mieux, ca épargnera mes nerfs. Mais bien vite on s'appercoit d'un truc : putain le PSR en a des diodes ! :o j'ai personnellement pas compté mais j'ai cru lire sur Audiofanzine que il y en aurait une centaine, bon heureusement qu'elles sont pas allumé toute en même temps mais pour l'ambiance sur scène faudra repasser... bref ca fait bien arbre de Noël, que on planterait limite dans son jardin décembre venu, mais pas de bol moi j'aime pas Noël. Connard.

Petit truc qui fait bien chier #2 : le système de "auto-chord" mal foutu

Alors bon là peut être qu'on dira que je suis de mauvaise foi, mais personnellement je n'ai JAMAIS compris ni AIMER le système de auto-chord... le machin il est totalement aléatoire, je fais une note ca me donne un truc puis quand je veux le refaire ca me donne autre chose ! quand on veut se "débarrasser" d'une partie de la partition et que on espère que cet auto-chord faciliterait le truc et que c'est foireux on est PIRE gavé ! bon c'est peut-être que mon PSR-70 est vieux mais c'est décevant, et cette vielliesse me cause un autre problème...

Petit truc qui fait bien chier #3 : les notes qui tombent en panne

Là on touche a quelque chose qui concerne expressément mon exemplaire. Ma machine a facile 25 ans mais les touches déconnent de plus en plus... bon au début c'était que deux notes qui tombaient en panne, et je les regardait en sourcillant à peine et en me disant que de toutes manières j'en aurai pas besoin... puis vient le moment où une première note tombe pile sur celles utilisé par un accord que tu aimes, puis ainsi de suite... j'ai facile la moitié des notes qui ne marche même plus, et c'est pas simplement le coté gauche qui est en panne par exemple, non non non, c'est complètement de manière ALÉATOIRE, donc pour faire simple je peux jouer que correctement les accords de la main droite sur "Jump" de Van Halen ! d'habitude on dit que l'on doit garder le meilleur pour la fin mais là c'est trop pour que je l'explique à la fin !

Les petites notes du PSR... oui désolé pour les notes écrite c'était mon cousin

Petit truc qui fait bien chier #4 : les instruments embarqués

Je me demande encore pourquoi je n'ai pas commencé tout de suite par ici... qui dit FM dit sorti dans les années 80 donc dit technologie encore expérimental... le Yamaha PSR-70 embarque 32 instruments si ma mémoire est bonne, dont 16 instruments d'orchestre et 16 soliste. Mais il faut savoir que appellation "d'orchestre" est assez trompeuse, ne vous attendez pas à tomber sur des violons bien profond comme sur un Oberheim, non non non non, là c'est de la FM donc un truc relativement ressemblant au mieux (Orgue ou Basse), et complètement risible dans le pire des cas (Electric Piano ou Clarinette), d'ailleurs cette clarinette continu à me faire rire ! bon l'excuse du "c'est sorti en 1985", à une époque où échantillonnage numérique était reservé aux machines comme le CMI ou le Synclav, aurait pu marcher, mais à coté on avait des machines analogique qui faisaient au moins tout aussi bien et le DX-7 qui faisait bien mieux en FM ! même le Electric Piano du PSR-70 n'a pas le charme et le punch de sa grande sœur !!!
Je termine quand même avec un petit mot sur les percussions : ne vous attendez pas à trouver une Linndrum embarqué là dedans, les sons sont assez cheap, sans punch, et il est difficile de crée ses propres patterns... mais j'y reviendrai

Petit truc qui fait bien chier #5 : le PSR-70 est quelques fois trop compliqué pour rien

Si quelqu'un qui a une grosse pratique des instruments de musique et des synthés complexe lit ca, il me reprochera d'être inexacte. Alors oui le PSR-70 est relativement simple, et heureusement d'ailleurs car la FM est censé nous épargner les réglages fastidieux de LFO ou forme d'onde - bon après c'est une question de goût, perso' j'aime beaucoup bidouiller le son d'un Analog' - . Mais là où je veux en venir, c'est que ce clavier est quelques fois compliqué et chiant sur des détails. Revenons à ce problème de percussions par exemple : je trouve que les patterns d'origine sont pourrie (et je m'avance pas trop en affirmant que tout le monde pense pareil que moi sur le coup), et j'aurai aimé faire jouer les miennes. Problème, je ne trouve pas comment le faire, c'est censé être expliqué dans le manuel (que j'ai dégoté que récemment, et disponible ici pour les pauvres galériens) mais même là dedans c'est moyennement clair ! donc du coup on se retrouve à tâtonner, et pas toujours avec succès.
Pareil pour la division du clavier : pourquoi je ne peux pas mettre mes chord à la droite du clavier et le solo à gauche pour profiter de la basse que je veux ? pourquoi j'ai une MIDI encore plus compliqué ?! pourquoi j'ai un séquenceur on-board qui se refuse à jouer plus de deux pistes ?!! pourquoi je ne peux pas pas modifier un peu peu plus le son, et me contenter de simple sustain, pourquoi POURQUOI POURRRRRQUOIIIIIIIII ?!!

Voici le sapin de Noël en action, et encore j'ai pas tout allumé !  
 Allez hop assez, je crois que j'en ai assez dit.

...

On pourrait croire que je n'aime pas mon PSR-70... déjà je tiens à préciser que je suis un joueur du dimanche, et que de toutes façons il est en panne donc que je ne peux pas jouer souvent avec puisqu'il est en phrase terminal. Mais comme dit au début, je suis un gros nostalgique donc je garde tout, et puis il m'est sympathique, c'est quand même mon premier synthé donc il a sa petite place. Mais si j'étais quelqu'un ayant moins de cœur, là mon PSR aurait prit la porte et fait le sapin de Noël au fond d'un dépotoirs, en attendant que des gamins des bidonvilles le retrouve et pètent un câble à leur tour.

J'avais prévu une vidéo pour mieux illustrer cela mais j'ai pas pu la faire... demain peut-être ? :o)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Alors tu peux ajouter ton petit commentaire... mais mais mais mais je suis un vilain censurer alors donc j'applique des conditions aussi abusive que celles d’interdit les commentaire raciste, raciste, insultant, et bien entendu de publicité... ah oui, tu as pas le droit de dire aussi que je suis un fétichiste des chaussures sinon je bute ton chien et je brûle ta maison bou-hou-hou !