samedi 28 juillet 2012

Powder Game 1.0

Powder Game. Powder Game. Powder Game. Powder Game. [...] vu comme ca vous devez sûrement penser que c'est votre navigateur qui délire, ou bien que c'est votre anti-virus qui n'a pas justifié ses 30€ grassement payé pour vous protéger d'un spam mais non, c'est juste que ca faisait cool de commencer son article comme cela et que ca fait un peu opéra à la parisienne de hipster et... hum hum hum hum non je vais arrêter ici, autant ne pas tout dévoiler tout de suite voyons !

Cette digression a dû donc bien entendu vous faire oublier c'est quoi ce fameux Powder Game... hum, comment expliquer cela en quelques mots voyez vous... Powder Game c'est la vie. Et le pire c'est que je ne déconne pas.

Pour se faire une idée plus concrète et plus compréhensible, Powder Game c'est tout simplement un jeu, gratuit bien évidement, qui tourne sous Java et qui est disponible sur internet. Si on décompose son nom on devine bien évidement que c'est "jeu de poudre" et le titre n'est pas usurpé puis qu'on joue avec de la poudre, mais pas n'importe quel poudre, des poudres d'éléments. Je sais pas vous mais moi, quand je vois des caricatures racontant la création de la Terre, on nous montre toujours un monsieur (que on appel "dieu" souvent) qui dispose de la poudre, et un peu de tout comme poudre : des arbres, de l'océan, mais aussi de la poudre de con, et visiblement beaucoup vu le nombre de crétin sur Terre... :o)
Bref, donc Powder Game propose de prendre un petit temps ce rôle : un fond noir au commencement, tel de big-bang, le grand vide et le grand noir - je parle bien évidement du noir intersidérale, ceux qui cherchait un autre truc pareil et qui sont donc tombé sur mon blog par erreur voici de quoi vous guider -. Un curseur, et en bas plein d'éléments. Forcément on sait pas quoi faire... puis vient la première expérimentation, tels le vieux primate appelé humain qui découvre le feu.


voici le premier écran, celui que tout le monde a au début. Vous noterez la présence du "cloud" qui n'existait pas quand j'ai découvert ce jeu, en décembre 2008.

Commençons par le feu tiens. On clic dessus, on fait zou-zou en maintenant appuyé le clic de la souris. Ca fait une belle lumière. Puis on pense tous évidement à ce moment-là à des films où ca explose (Mad Max au hasard), donc on regarde et voit "Oil". On en déverse par terre, tels le pyromane de lycée américain ou l'apprenti moine imolé qui sommeille en nous.  Retour à notre petite flamme et paf ca explose. Et là, nos sens d'enfants sadique reprennent le dessus.

Chaque personne ayant une once de pouvoir a une part de sadisme en soi. Powder Game est bien évidement l'endroit idéal pour l'exprimer. Feu + essence, puis feu + C4, puis feu + C4 + essence, et bien sûr la découverte de la nitro et de ses propriétés explosive, c'est là tout l'essence destructrice qui se révèle et on se surprend à tout faire sauter, exploser, le tout sur les malheureux "fighters" présent en masse et qui n'ont rien demandé.



La fin est proche pour mon pauvre petit peuple...


Les fighters justement, qui èrent sur la carte sans buts aucuns, dont leur vie est tellement dénué de sens que même celle d'un Lemming en aurait un poil plus, si ce n'est celle de tuer le joueur... car oui justement on peut jouer un joueur, qui sert franchement pas à grand choses mais qui est toujours plaisant d'avoir pour crée de belles histoires... ou des scénarios catastrophe encore plus tragique.

Je vous rassure cependant, si vous êtes un bon samaritain qui a grandi dans une famille qui prône le pardon et des valeurs vertueuses, vous pouvez tout de même jouer à Powder Game. Il n'est pas obligatoire de rechercher la destruction, crée un décors beau est également un bon passe-temps, qui vous occupera, et ce mieux que votre plante d'intérieur qui pousse péniblement de 5 centimètres à l'aide de produits qui dope à peine son développement anémique. A vrai dire ce jeu est aussi l'occasion de réviser sa physique, en sachant par exemple que du seed + de l'eau donne une plante, ou que faire tomber du tonnerre sur du métal le conduit et donc vous transforme en apprenti électricien. Bien sûr votre sadisme resurgira, d'un moment ou l'autre, pour vous donner envie de relier ce câble électrique à Fighteropolis pour soit disant "leur donner le courant" alors que le câble est "négligemment" placé dans un seau de nitro. Ahhh la négligence pour tuer !


 Une fois l'accès de rage terminé, on peut s'amuser à faire évoluer la nature, au bout d'une heure en "laissant" le jeu je suis arrivé à ce résultat.

Mais alors, pourquoi je vous parle de ce jeu ? hum eh bien parce que il fallait un premier article, connard*, mais aussi parce que je trouve que ca fait parti intégrante de ma vie quotidienne de geek : à l'instar de Angry Bird et consort, Powder Game est incroyablement addictif, sans êtres aussi frustrant que d'autres jeux (QWOP je te hais !), le temps à passer les combinaisons prendra du temps sans nécessiter la concentration sur le jeu. Mais c'est aussi énormément de bons souvenirs me concernant : j'ai découvert ce jeu en décembre 2008, grâce à fisico6043 de Forum-F1.com,  et j'y continu à jouer, hivers comme été. Mais c'est surtout l'hivers que j'aime bien y jouer, pour occuper les longues nuits d'hiver, tout en bifurquant sur Facebook ou mes forums favoris avant de retourner mettre un nez dans la fenêtre du jeu pour voir où en est ma grande sculpture de vigne. Ou bien pour voir combien de fighters ont survécu à ma grande explosion, c'est selon comment a été ma journée.

Allez vu que j'en parle, voici le lien du jeu

2 commentaires:

Alors tu peux ajouter ton petit commentaire... mais mais mais mais je suis un vilain censurer alors donc j'applique des conditions aussi abusive que celles d’interdit les commentaire raciste, raciste, insultant, et bien entendu de publicité... ah oui, tu as pas le droit de dire aussi que je suis un fétichiste des chaussures sinon je bute ton chien et je brûle ta maison bou-hou-hou !